LE VOILE  ADRAR

UN DESIGN TEXTIL ANCESTAL
LÀ HAUT…DANS LES MONTAGNES

Ces étoffes proviennent d’un territoire très reculé de l’Anti-Atlas, où de nombreux villages étaient, jusqu’en 2001, uniquement accessibles par camion. Ces milieux ruraux sont peuplés de très vieilles tribus berbères, notamment la tribu des Ida, grâce à qui perdure ce design textile ancestral jusqu’alors oublié. 

Ces tissus sont tissés à la main et teints avec du henné. Ils étaient offerts aux femmes Ida lors des cérémonies de mariage et portés comme un voile ou un foulard sur la tête.

L’emploi du henné est typique dans cette région du Maroc. Une fois les feuilles de henné séchées et broyées, elles sont mélangées avec de l’eau et du jus de citron pour ensuite macérer jusqu’à l’obtention d’une pâte liquide à laquelle on ajoute quelques plantes tinctoriales (plantes qui servent également à la teinture). 

Pendant ce temps, les femmes de la tribu Ida lavent, peignent et filent la laine de mouton pour tisser une magnifique étoffe qui sera ensuite teintée de henné. Une fois que tout est prêt, elles appliquent la mixture sur la toile, directement avec les doigts, et la laissent sécher pendant trois jours. La couleur est préalablement fixée avec un liquide constitué des cendres de tiges de feuilles de palmiers. Les femmes réitèrent cette opération plusieurs fois avant de retirer la croûte s’étant formée pour laisser place aux motifs.

« Ici, au Maroc, le henné est considéré comme une herbe magique. Nous utilisons cette plante pour guérir notre corps, notre âme et notre esprit. »

UN DESIGN ACESTRAL

Découvrez les voiles Adrar.

Authentic Tradition

Rare + Inspirant + Saisissant

Our Philosophy

Le Henné, un rite de mariage chez les berbères

Dans la tradition berbère la cérémonie de mariage peut durer de 5 à 7 jours. Cet événement aux allures de festival est ponctué de différents rituels telle que la cérémonie du henné. 

Cette cérémonie est une tradition incontournable du mariage berbère, pendant laquelle la mariée se fait embellir les mains et les pieds au henné. 

Le mot henné signifie « trouver grâce » en hébreux : tatouée au henné la mariée peut ainsi trouver grâce auprès de son mari. La nuit du henné à aussi pour vocation d’éloigner le mauvais oeil et d’entourer le futur mariage de joie et de réussite. 

C’est ainsi, entourée de tous ses proches, que la mariée passe du statut de fiancée à celui de mariée.

Un textile d’une beauté saisissante et d’une remarquable expression.

De nombreux artistes et designers s’inspirent de ces tissages au caractère minimaliste et à la composition abstraite pleine de symboles et autres signes magiques.